Le sésame des combattants

15 Sep

Le petit carton crème était précieusement conservé entre deux pages de l’édition 1977 du Pugilato, la bible mondiale de la boxe jadis publiée en Italie. A la une, sur fond orange, short bleu et gants rouges : le talentueux boxeur croate Mate Parlov, ex-champion d’Europe et du monde des lourds-légers, médaille d’or aux J.O de 1972 et champion du monde amateur 1974 à la Havane. Un monument. Autant dire que la carte d’entrée des boxeurs à l’en-tête du Boxing-Club de Choisy-le-Roi était sous bonne garde ! Depuis 42 ans, elle dormait sagement, bien au chaud parmi les 706 pages de l’encyclopédie annuelle de la boxe internationale. Elle servait certainement de marque page à son ancien propriétaire, Monsieur Julien Teissonnières, notre maître à boxer du BC Choisy-le-Roi. Mais à quoi donc servait cet étrange titre de circulation aux allures de sésame pour VIP ? On ne retrouve guère plus, aujourd’hui, à l’heure du tout numérique, ce genre de supports imprimés élégamment mis en page et remis par le club organisateur d’une soirée boxe aux autres écuries dont les poulains participaient aussi à l’événement.

Avec respect et admiration

A l’époque, leurs titulaires les brandissaient non sans une certaine fierté à l’entrée des galas de boxe auxquels ils devaient prendre part. C’était la preuve irréfutable qu’ils étaient bien programmés ce soir-là et qu’ils ne devaient donc pas payer leur place comme le faisaient les spectateurs ordinaires. On les regardait alors avec respect et admiration. Surtout ceux dont le nom apparaissait en gros et en gras sur l’affiche. « C’est donc lui le champion… », se disaient intérieurement l’accorte préposée à la billetterie et le joyeux malabar qui filtrait les entrées. Boxeur, quel plus beau titre de noblesse sur une carte nominative ? Cela ouvrait toutes les portes ! Car le boxeur, à l’époque, était une espèce rare. Un spécimen mystérieux et vénéré. La boxe était encore la boxe. Et les champions de vrais champions. Cela n’empêchait évidemment pas certains petits malins de refiler leur carte à un ami, un proche pour le faire entrer gratuitement. C’est dire si le précieux sésame était recherché… Celui du Boxing-Club de Choisy-le-Roi a été conçu avec soin. Sobre et chic, il ressemble à une carte privative d’un cercle influent de notables. On remarquera notamment l’élégance des trois lettres BCC présentées à la verticale sur le côté gauche, l’harmonie graphique des textes et le choix pertinent des polices de caractère. Je ne pense pas que l’on retrouvera un jour l’auteur(e) de ce document. Peut-être un service gracieux de la municipalité ou le concours bénévole d’un imprimeur de Choisy féru de Noble Art ? Une chose est certaine : il/elle était très doué(e) et 42 ans plus tard, je lui dis bravo !

Nasser NEGROUCHE



Plus que 17 jours pour inscrire votre nom au Hall of Fame de Choisy Boxe !

12 Sep

Lancée au mois de juillet dernier, la campagne de soutien à votre site s’achève bientôt. Beaucoup d’anciens boxeurs et amis du BC Choisy-le-Roi ont participé à cette collecte. Et vous ?


Avant que le coup de gong final ne retentisse, inscrivez vous aussi votre nom sur le mur du Hall of Fame de Choisy Boxe qui sera publié ici même à la fin de ce mois. Pour nous permettre de continuer à faire vivre la mémoire de notre club, suivez ce lien : http://www.leetchi.com/c/pour-que-vive-la-memoire-du-boxing-club-de-choisy-le-roi

Paiement totalement sécurisé et envoi d’un reçu personnel. Chaque euro est important. Merci !

Nasser NEGROUCHE

Le Parisien parle de notre cagnotte « Génération Teissonnières » !

29 Août

Dans son édition d’aujourd’hui (pages Ile-deFrance, Val-de-Marne), le quotidien, sous la plume de la journaliste Fanny Delporte, revient sur notre opération de solidarité.

Ring nostalgie…

20 Août
7 boxeurs du BC Choisy-le-Roi sur le ring de Pouchet ! Un joli record pour une compétition fédérale régionale. Un temps hélas révolu…

Une fois agrandie, la photo s’étire dans le temps, perd de sa netteté et prend une allure légèrement trouble. Comme si elle refusait de s’afficher au présent. Ce n’est pas un tirage original. Juste une reproduction de qualité moyenne initialement publiée dans un journal municipal. Je ne pensais pas pouvoir la sauver de l’oubli. Mais c’était sans compter sur les filtres numériques et autres logiciels de retouche qui permettent aujourd’hui d’optimiser la qualité des images ! Après quelques manipulations, ce cliché du ring de la Porte Pouchet dévoile enfin tous ses secrets. Nous sommes au début-milieu des années 80. Probablement en 1983 ou 1984. C’est la traditionnelle photo de groupe prise avant le début des hostilités. La compétition ? Challenge du 1er round ou Critérium des Espoirs à mon avis. Sur le carré magique, des visages bien connus apparaissent, des frères de combat :
– Assis au premier rang, de gauche à droite : Aude Mambolé (1er), Rachid Tombary (3ème), Youcef Lattab (4ème).
– Debout au second rang, de gauche à droite : Mohamed Medjahed dit Malboro (1er), Mohamed Haddadou (2ème), Germain Djida (4ème), Michel Waldemar (5ème).
Au total, cela fait 7 boxeurs – tous licenciés au Boxing Club de Choisy-le-Roi – engagés dans cette compétition. Un record ! A l’époque, notre club était l’une des écoles de boxe les plus redoutées de France et nous étions parmi les toutes meilleures écuries de la région parisienne. Et il n’était pas rare que le BC Choisy-le-Roi se voit décerner la Coupe par club en raison du nombre de boxeurs que nous alignions alors en finale de chaque compétition. Un temps hélas révolu…

Nasser NEGROUCHE

error: Content is protected !!