What time is it ? It’s Macho time !

23 Nov

Hector « Macho Man » Camacho, un boxeur magique, fantasque, qui m’a beaucoup inspiré et qui a accompli des gestes d’une rare beauté sur un ring.

Il arrivait sur le ring déguisé en chef indien ou en légionnaire romain. Short à paillettes dorées et musique disco à pleins tubes. C’était mon modèle, mon maître-à-boxer. Un boxeur fantasque qui m’inspirait, me fascinait, me transportait. Sur le ring, il me faisait rêver et m’indiquait le chemin à suivre. Son direct du droit (il était gaucher) à répétition était exceptionnel et son jeu de jambes décrivait une merveilleuse chorégraphie sur le carré magique. D’une incroyable rapidité et d’une précision redoutable, Hector « Macho Man » Camacho, l’enfant de Bayoman (Porto-Rico), a battu les plus grands : Ray « boom boom » Mancini, Edwin Rosario, Greg Haugen, Vinny Pazienza, Cornelius Boza-Edwards, Roberto Duran, Sugar Ray Leonard…. Et donné une superbe réplique à Julio César Chavez, Oscar De La Hoya, Felix Trinidad… Passé pro en 1980 après une extraordinaire carrière amateur (100 combats, 96 victoires et 4 défaites), vainqueur des Golden Gloves en 1979 et 1980, Camacho peut aussi s’enorgueillir d’un fabuleux palmarès professionnel : 88 combats, 79 victoires (dont 38 ko), 6 défaites et 3 nuls. Au total, il a enchaîné 673 rounds sur le ring et remporté 43,18% de ses victoires par KO. Trois fois champion du monde dans trois catégories différentes. Il boxait encore en 2010, à 48 ans, entretenant ainsi l’une des plus longues carrières de boxeur professionnel. En 1988, à New-York, avec mon ami Samir Cherrad, le « Macho Man » français, excellent puncheur  formé au club mythique d’Echirolles, nous avions croisé l’entraîneur de Camacho au Madison Square Garden. Il nous avait confié les problèmes de drogue du champion portoricain. Samir (gaucher lui aussi) boxait comme son idole dont il était un valeureux disciple, mèche rebelle sur le haut du front comprise ! Je le sais très attristé par ce drame. Hier, jeudi 22 novembre,  Camacho, 50 ans,  a été blessé devant un bar, alors qu’il se trouvait dans une Ford Mustang. Le conducteur du véhicule a été tué de deux balles selon les enquêteurs. Un porte-parole de la police, Alex Diaz, a affirmé que neuf sachets de cocaïne avaient été trouvés dans les poches de son ami. Un dixième gisait, ouvert, à l’intérieur de la voiture. La balle est entrée par la mâchoire et s’est logée dans l’épaule après avoir transpercé trois artères dans le cou, affectant la circulation sanguine vers le cerveau. « Le manque d’oxygène a gravement endommagé le cerveau de ‘Macho’ Camacho », a expliqué Torres. Camacho, triple champion du monde, était toujours dans un état de « mort cérébrale » ce vendredi 23 novembre. Mais sa famille ne s’est toujours pas mis d’accord sur le débranchement ou non du respirateur artificiel qui le maintient en vie. Le champion avait pourtant montré mercredi des signes d’activité cérébrale par intermittence. « Nous avons fait tout ce que nous pouvions », a déclaré en conférence de presse le Dr Ernesto Torres, qui est le directeur du Centre médical de San Juan. « Nous devons dire aux Portoricains et au monde entier que ‘Macho’ Camacho est mort. » D’après Torres, la famille de l’ancienne vedette de boxe se prononcera bientôt sur le maintien sous assistance respiratoire de Camacho. Le père voudrait débrancher l’appareil médical et faire don des organes de son fils. Mais l’une des soeurs du champion s’oppose à cette idée. Ismael Leandry, son ancien manager a affirmé que la mère hésite et souhaiterait passer encore du temps avec son fils. Nous  aussi ! « Ils ne vont pas le débrancher. Dieu seul dira quand il devra mourir », a aussi déclaré Ismael Leandry. « Camacho est un guerrier et nous pensons qu’il lutte actuellement pour sa survie. » What time is it ? It’s Macho Time !

Nasser NEGROUCHE

Hector « Macho Man » Camacho, qui se trouvait en état de mort cérébrale, a été déclaré mort samedi 24 novembre à Porto-Rico (centre médical de Rio Piedras) après le débranchement de son assistance respiratoire. Cliquez sur le lien suivant pour visionner l’hommage vidéo qui vient de lui être rendu :

http://www.youtube.com/watch?v=yERrw_xs3KI&feature=plcp

 

 

One Response to “What time is it ? It’s Macho time !”

  1. samir cherrad 26/11/2012 at 1010 58 #

    Merci nasser pour ce bel hommage c’est clair que hector m’a beaucoup inspiré, tant pour sa boxe que par… ses tenues vestimentaires !!!

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :