Teofilo Stevenson : l’anti-Mayweather

8 Mai

teofilo21cDécédé d’une crise cardiaque le 15 juin 2012, à l’âge de 60 ans, le Cubain Téofilo Stevenson demeure une légende vivante dans son pays et aux yeux des passionnés de boxe partout dans le monde. Adulé, ce boxeur populaire aura marqué l’histoire de la boxe par son palmarès extraordinaire et sa personnalité attachante. Sacré champion olympique des poids lourds en 1972, il conservera son titre à Montréal quatre ans plus tard. Aux Jeux Olympiques de 1980, à Moscou, il rentre dans l’histoire olympique en devenant le premier boxeur à gagner trois fois la médaille d’or dans la même catégorie. Il aurait certainement pu décroché à une quatrième médaille d’or en 1984, mais Cuba avait boycotté les jeux de Los Angeles. Téofilo Stevenson a aussi été deux fois champion du monde en lourds (en 1974 à La Havane et en 1978 à Belgrade) et une fois en super-lourds (en 1986 à Reno). En 1988, il met un terme à sa carrière après 302 victoires pour seulement 22 défaites. Très populaire, proche des gens, il a suscité l’admiration de son peuple et bien au-delà en prononçant cette phrase historique : « ¿Qué son un millón de dólares contra el amor de ocho millones de cubanos? ». Traduction : « Que représente 1 million de dollars face à l’amour de 8 millions de Cubains ? « . Cette fameuse réplique s’adressait aux promoteurs américains qui lui demandaient de quitter son pays pour passer dans les rangs professionnels aux USA et affronter Ali avec un très grosse bourse à la clé. Mais lui ne boxait pas pour l’argent. Il a donc décliné la généreuse proposition et décidé de continuer à boxer pour le drapeau cubain, dans le respect des nobles valeurs olympiques. Les gens l’aimaient et le respectaient. Même ses interlocuteurs américains admiraient son intégrité, son refus de se laisser acheter par des matchmakers avides de retombées financières. Tandis que Maywetaher, qui étale vulgairement ses dollars sur de nombreuses photos, est le triste esclave du billet vert. Beaucoup de personnes envient sa fortune, ses montagnes de billets de banque. Mais qui l’aime réellement ? Qui respecte l’homme, ses valeurs (en a-t-il d’ailleurs ?), son humanité ? Il ne doit pas savoir que l’estime et la popularité ne s’achètent pas. Sait-il seulement ce que signifie d’être aimé pour soi, pour autre chose que son compte en banque ? Le doute est permis… Ali, auquel, dans un élan de prétention mégalomaniaque, il a osé se comparer est aussi toujours aimé par des millions et des millions de personnes partout dans le monde, par delà les différences culturelles et sociales. Parce qu’il était porteur d’un message d’espérance universel et que son nom reste associé à son engagement personnel pour l’égalité des droits, la lutte contre la ségrégation raciale et la dignité des peuples. C’est une icône mondiale, une figure politique internationale au même titre que Martin Luther King ou Nelson Mandela. A quoi restera associé le nom de Floyd Mayweather ? L’obsession de l’argent ? L’arrogance ? Le champagne, le rap et les voitures de luxe ? Heureusement que Justin Bieber est là pour le réconforter.

Nasser NEGROUCHE

Précision : C’est un commentaire récent de notre frère Mossadek, ancien boxeur du BC Choisy-le-Roi et très fin connaisseur de la boxe cubaine, qui m’a donné envie d’écrire cet article. Moss, j’espère que tu me pardonneras les éventuelles inexactitudes comprises dans ce texte.Ci-dessous, la photo du fameux Tournoi de Halle (1984) transmise par Moss pour illustrer son commentaire à lire plus bas. Le redoutable Cubain Jésus Sollet, troisième accroupi en partant de la gauche, camarade de Stevenson, a affronté notre ami Akim Ouchen, brillant international algérien à l’époque.
ADN-ZB Lehmann 1.4.84 Halle: XIII. Chemie-Pokalturnier im Boxen - Die Sieger der einzelnen Gewichtsklassen stellten sich den Bildreportern. Untere Reihe vlnr: Mike Knuth, Andreas Zülow (beide DDR), Jesus Sollet (Kuba), Kon Gil Rjon (KDVR) und Torsten Koch (DDR). Obere Reihe vlnr Carloe Carcia (Kuba), Michael Timm, Torsten Schmitz, Henry Maske (alle DDR), Alexander Beljajew (UdSSR, SASK Schwerin), Serik Umirbekow (UdSSR) und Teofilo Stevenson (Kuba).

ADN-ZB Lehmann 1.4.84 Halle: XIII. Chemie-Pokalturnier im Boxen – Die Sieger der einzelnen Gewichtsklassen stellten sich den Bildreportern. Untere Reihe vlnr: Mike Knuth, Andreas Zülow (beide DDR), Jesus Sollet (Kuba), Kon Gil Rjon (KDVR) und Torsten Koch (DDR). Obere Reihe vlnr Carloe Carcia (Kuba), Michael Timm, Torsten Schmitz, Henry Maske (alle DDR), Alexander Beljajew (UdSSR, SASK Schwerin), Serik Umirbekow (UdSSR) und Teofilo Stevenson (Kuba).

4 Responses to “Teofilo Stevenson : l’anti-Mayweather”

  1. altosequanais 09/05/2015 at 012 58 #

    Bonsoir les amis !

    Il y a tellement de choses à dire sur Téofilo Stevenson… Comme son héritier (Felix Savon Fabre), Stevenson restera un exemple pour les sportifs du monde entier. Je me souviens d’un témoignage de Sugar Ray Léonard qui disait qu’au Jeux de Montréal il n’avait d’yeux que pour Stevenson qui était la star du village Olympique, à l’instar d’un Cassius Clay, Stevenson avait une élégance naturelle, un charisme incroyable et une droite foudroyante.

    Drôle de coïncidence cet article, hier notre ami Akim Ouchen a essayé de me joindre, je ne l’ai pas eu au téléphone, je dois le rappeler… Et en cherchant sur le web des infos sur la boxe à Cuba, je suis tombé par hasard sur une photo du tournoi de Halle (ex RDA) de 1983 et devinez qui se trouve sur cette photo ? Jesus Sollet, adversaire d’Akim Ouchen lorsque Akim était en équipe d’Algérie.

    Sollet, il n’y avait rien sur lui, ni photos, ni vidéos… En voici une ! C’est le troisième accroupis en partant de la gauche, il y aussi Henry Maske et Stevenson sur cette photo d’archive.

    http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Bundesarchiv_Bild_183-1984-0401-005,_Halle-Saale,_XIII._Chemie-Pokalturnier,_Boxer.jpg

    • choisyboxe 09/05/2015 at 909 32 #

      Merci Moss pour ce commentaire ! La photo n’apparaît pas clairement sous ton message. Je vais essayer de la télécharger et de la mettre sur le blog. Bonjour à notre cher Akim que j’espère revoir un de ces jours ! Amicalement. Nasser.

      • altosequanais 10/05/2015 at 2109 23 #

        Bonsoir les amis !

        Hier, j’ai eu Akim au téléphone, il vous passe à tous un grand bonjour…

        Il m’a donné plus de précisions sur son combat face à Sollet, je ne savait pas qu’en fait Akim l’avait boxé en 1985 dans ce même tournoi de Halle l’année suivant la victoire du Cubain.

        Il m’a dit qu’il n’avait pas eu de chance car le tirage au sort lui a désigné au 1er tour le tenant du titre. Les 50 combats d’Akim était complètement disproportionné face aux 250-300 combats du Cubain.

        Il faudrait poser la question à René afin de savoir si des boxeurs de l’équipe de France ont disputés ce tournoi, car sur les photos et dans les bilans, c’est toujours les même nationalités qui sont représentés, Cuba, RDA, URSS, Corée du Nord et quelques pays qui étaient considérés comme socialiste (l’Algérie notamment).

        Un peu comme les fameuses Spartakiades…

  2. Aucagos David (okaï) 08/05/2015 at 1503 06 #

    Le simple fait de n’avoir jamais accepté de passer proffessionel avec le talent qu’il avait est la marque d’un immense champion,car en acceptant cette proposition certes séduisante financierement,il aurait ainsi renié ce qui faisait sa force »l’amour de tout un peuple »il faut savoir écouter son cœur,je suis certains qu’il ne l’a jamais regretté,et d’ailleurs sa réputation n’a pas été ecornée pour autant.etre fidèle a ses valeurs permet de vivre en harmonie avec son prochain,cest ce que teofilio Stevenson avait compris,une parole dit que »l’amour de l’argent est la RACINE de TOUT les maux »,ca en dit long.tu l’a bien résumé nasser,on n’achète pas le respect du peuple,concernant maywaither je le trouve pathétique ennuyant et méprisant à outrance,il va bien au delà du jeu de la provocation d’avant match a l’américaine,comment peut on établir une comparaison avec mohamed Ali?qu’a t il fait pour s’autoriser une telle manœuvre?je terminerai en disant que « pour jeter de la bout sur les autres il faut avoir les pieds dedans ».nous n’en savons rien mais il se peut que si ce combat ALI STEVENSON avait été organisé l’immense statut de ses champions n’aurait pas été le meme qu’aujourd’hui???bon week end a tous

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :