Pouchet, 30 ans déjà…

12 Nov

C’est une coupure de presse du journal Le Parisien du lundi 16 novembre 1987. Cela fait bientôt 30 ans jour pour jour… Un peu jauni par le temps, l’article sent bon le vieux papier et claque sous les doigts lorsqu’on le déplie avec trop d’empressement. Page 30, rubrique Sports Paris-Banlieue. Le journaliste, Bernard Laurent, fait le compte rendu des finales des Championnats de Paris qui se sont déroulées la veille, le dimanche 15 novembre 1987, au gymnase Max Rousié de la Porte Pouchet. Devant plus de 400 spectateurs précise l’auteur.
Trois informations majeures me frappent à la (re)lecture, trente ans plus tard, de cet article dont je me souvenais.
D’abord le titre :  « Rahilou, Negrouche, Rémini les meilleurs ». Sur les trois noms de boxeurs cités, deux correspondent à des licenciés du Boxing-Club de Choisy-le-Roi : le mien et celui du talentueux Djamel Rémini, souvent évoqué dans Choisy Boxe. Le troisième, Khalid Rahilou, protégé du regretté Roger Thorel, extraordinaire professeur de boxe de Conflans Sainte-Honorine, une belle usine à champions, décrochera la ceinture mondiale chez les pro après avoir raflé tous les autres titres. A l’époque, Pouchet était un creuset de champions, une arène incontournable où nous devions faire nos preuves en affrontant les meilleurs pugilistes de notre catégorie de poids. Aucune dérobade n’était possible. Il fallait descendre dans la fosse aux lions pour démontrer la légitimité de nos ambitions sportives.
La deuxième information qui m’interpelle, c’est la photographie de notre frère d’armes Youssef Debah qui illustre cet article. La légende surtout : « Youssef Debah (BC 1er et 2ème )…. ». Youssef est donc devenu champion de Paris sous les couleurs de ce grand club parisien dirigé à l’époque par le mythique Jean Bretonnel alias Monsieur Jean. Je me souviens d’ailleurs de son sympathique prévôt, Michel Boivin, qui devait certainement être dans le coin de Youssef ce jour-là. Rappelons que notre champion, formé par Monsieur Teissonnières, deviendra également champion de France des poids lourds sous la houlette de Bretonnel.
Troisième point d’accroche : la qualité des combats et la maîtrise technique des boxeurs. Ainsi que l’écrit le journaliste : « Dix-sept combats au menu, passionnants, exaltants et d’un excellent niveau technique d’ensemble ». Il est rare aujourd’hui de retrouver sur un ring, même au plus « haut-niveau » (on se demande parfois ce que cette expression signifie à présent…), une telle maestria. Mieux formés, par de vrais professeurs de boxe d’une très grande compétence, la plupart des compétiteurs connaissaient leurs classiques et faisaient honneur à leurs clubs par leur comportement sur le carré magique. Les combats étaient aussi impressionnants par le niveau d’engagement des boxeurs. On se livrait pleinement. Chacun à sa manière, avec son style, ses atouts physiques et psychologiques.
Ceux qui se souviennent de ce temps béni ressentiront certainement un petit frémissement au cœur en relisant les noms de certains boxeurs qui ont fait les belles après-midi de Pouchet : Benazza, Tonna, Chaïb, Rahilou, Marcho, Chappey, Akam… Une pensée amicale pour mon coriace adversaire, Rachid Drici (Le Mée Sports), boxeur très doué, fair-play et dont je garde un très bon souvenir.

Nasser NEGROUCHE

10 Responses to “Pouchet, 30 ans déjà…”

  1. Habib 23/11/2017 at 1212 41 #

    Salut a tous,que de souvenir effectivement et pour te répondre Mossadek,Bonine VS Rouane c’était pour le challenge des espoirs,Ali(paix a son âme) n’était pas français donc pas inscrit au championnat de paris

    • choisyboxe 29/11/2017 at 1806 50 #

      Merci pour cette précision Habib. Je ne me souvenais pas qu’il fallait être de nationalité française pour disputer le championnat de Paris. Ali, paix à son âme, était pourtant binational, il me semble, non ?

  2. altosequanais 13/11/2017 at 1907 49 #

    Salut les amis !

    Le niveau de la boxe en IDF était excellent dans les années 80, pour plusieurs raisons.

    Les nouvelles pratiques « machin-bidule boxe », les écrans et les réseaux sociaux sont un facteur important dans la « mise en scène » à laquelle nous assistons aujourd’hui dans les salles de boxe.

    Ce n’est plus du tout le même sport et les salles comme Choisy-le Roi ou Conflans-St-Honorine de cette période étaient de véritables « usines » à Champions avec un entrainement quotidien souvent spartiate et cela tous les jours de la semaine (hormis le dimanche).

    Un champion de Paris ce n’était par rien !

    Il faut aussi prendre en considération la personnalité des profs de ces années-là.
    Tessonnière et Thorel étaient des experts.

    Aujourd’hui et sans généraliser l’encadrement dans les salles de boxe c’est trop souvent folklorique.

    En lisant les résultats de ces championnat en 1987 et la victoire en super-welter de Pierre Bonine, j’ai une pensée pour notre frère Ali Rouane, qui avait fait un combat de titan face à Bonine je me demande d’ailleurs si ce n’était pas en demi-finale de ce même championnat ? (Habib pourra surement répondre) Jean Bretonnel était dans le coin de Bonine ce jour-là.

    • choisyboxe 16/11/2017 at 1111 03 #

      Tout à fait d’accord avec ton analyse Moss ! La boxe a perdu son âme, sa magie à cause du spectacle, de la mise en scène, de l’imitation stupide des shows à l’américaine. De jeunes « coachs » souvent arrogants et inexpérimentés (quel mot horrible !) ont succédé à nos professeurs de boxe (avec tout ce que cela comportait de savoir, de connaissances, d’expérience et de sagesse). Les entraînements ressemblent à des cours dispensés dans des clubs de remise en forme, avec peu de pratique pugilistique (mise de gants, leçons, travail au sac, au punching ball…). Les boxeurs sont bâtis comme des tarzans, mais ne savent souvent pas donner correctement un direct du bras avant et ne maîtrise pas leurs fondamentaux… Pour finir, je pense aussi souvent à notre regretté frère Ali Rouane, merveilleux styliste à la droite fulgurante, d’une grande gentillesse. Je me souviens de son combat tout aussi titanesque contre Macaire Geoffroy de chez Rodriguez (Paris 18ème). Bonine était courageux, dur au mal et sa boxe à la John Mugabi, ne manquait pas de panache !

  3. remini 13/11/2017 at 1907 32 #

    Bonjour Nasser ,

    Oui je me souviens de se temps! La boxe est une grande famille nous partagions ensemble des moments de fraternités de respect et bien sur d’une grande intensité : les combats étaient rude accroché difficile mais a la fin des matchs toujours une relation humaine de tous point .

    c’était très attractif ! de lire le journal le parisien qui annonçais le programme prévu le dimanche a venir .
    c’est tout un monde qui se retrouvais dans cette mythique salle de la porte pouchet : les passionnés du grand art ,hommes et femmes enfants venaient apprécier les rencontres d’un très haut niveau technique et physique. Un rendez vous ou les plus grand club d’ile de France étaient mi face a face.

    à bientôt
    Djamel.

    • choisyboxe 16/11/2017 at 1111 08 #

      Et oui Djamel ! La boxe fédérait alors un large public et les boxeurs se donnaient à fond… Avoir un papier dans le Parisien, c’était la consécration ! On devenait la petite vedette des bistrots de Choisy et de la région parisienne. On ressentait que les gens étaient fiers de nous, de nos résultats. On se sentait respecté et reconnu. On croyait qu’on pourrait un jour atteindre les sommets, réaliser nos rêves… Et comme disait Gérard, boxer pour 1 million de dollars à Las Vegas…. N.N

  4. youssef 13/11/2017 at 012 37 #

    que de souvenirs sa fait plaisir et ta présentation de l’article est plus que réaliste merci Nasser

    • choisyboxe 13/11/2017 at 1111 40 #

      Bonjour Youssef,
      Nous avons partagé tous ces moments ensemble. La famille Debah, toi et tes frères Djamel, Abdel, Fayçal avez porté haut les couleurs du BC Choisy-le-Roi. Plus de trente ans après, tout le monde parle encore de vous avec respect et fierté. Je garde toujours en mémoire votre humilité exemplaire et votre gentillesse. Merci à vous tous ! Nasser

  5. choisyboxe 12/11/2017 at 1111 19 #

    Merci Marvelous Sims ! Bon dimanche à toi aussi et à bientôt !
    Nasser Négrouche

  6. sims acolatse 12/11/2017 at 1111 01 #

    Salam Frerot

    Merci Nene que du lourd tu nous envoie ! Merci encore Passe un bon Dimanche!

    *Kind Regards.*

    *Sims ACOLATSE / **F**ounder*

    * SIMSOSINO PRODUCTION COMMUNICATION *

    * EUROPE-USA-AFRICA-RUSSIA-UAE-CHINA*

    *SKYPE: SIMSOSINO 1 **www.simsosino.com *

    * Phone : +33618031307*

    This email and any files transmitted with it are confidential and intended solely for the use of the individual or entity to whom they are addressed. If you have received this email in error please notify the system manager. This message contains confidential information and is intended only for the individual named. If you are not the named addressee you should not disseminate, distribute or copy this e-mail. Please notify the sender immediately by e-mail if you have received this e-mail by mistake and delete this e-mail from your system. If you are not the intended recipient you are notified that disclosing, copying, distributing or taking any action in reliance on the contents of this information is strictly prohibited.

Répondre à youssef Annuler la réponse.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :