Retour en images sur le gala du 28 avril

9 Mai

Un diaporama souvenir réalisé par notre ami Nagibin Marechal, ancien licencié au Boxing Club de Choisy-le-Roi, photographe de talent et ambassadeur passionné du Noble Art et de ses belles valeurs. N.N

Retour triomphal du Noble Art à Choisy-le-Roi !

1 Mai

Environ 700 personnes ont fait le déplacement, samedi dernier, pour assister à la grande soirée de boxe organisée par le CSQL au gymnase René Rousseau. Un beau succès populaire qui signe le retour du Noble Art dans la ville.

Une soirée de fête organisée de main de maître par Djamel Rémini, entraîneur du CSQL Choisy-le-Roi (avec le micro sur le ring).

Le gala de boxe anglaise organisé samedi 28 avril par le Cercle sportif quartiers libres de Choisy-le-Roi a tenu toutes ses promesses. « Il y avait du monde, des combats de qualité et une ambiance très conviviale… Cet événement a rassemblé toutes les générations autour des valeurs de la boxe : c’est exactement ce que l’on espérait », se réjouit Djamel Rémini, ancien boxeur professionnel et actuel entraîneur du Cercle sportif quartiers libres (section Boxe).
20 ans après la dernière grande manifestation pugilistique organisée à Choisy-le-Roi, la ville a joyeusement renoué avec sa tradition longtemps perdue du Noble Art. « L’implication de la municipalité, le soutien des commerçants locaux, la ferveur des supporters, la formidable mobilisation des anciens boxeurs choisyens… : tout cela démontre que Choisy-le-Roi est une ville qui aime la boxe », analyse Nasser Negrouche, co-organisateur du gala, ancien élève de la redoutable école de boxe locale dirigée par le regretté Monsieur Julien Teissonnières.

Un public ébloui par le talent des boxeurs

Sur le ring, les boxeurs de Djamel Rémini ont émerveillé le public par leur aisance technique, l’élégance de leur gestuelle et leur combativité. On retiendra notamment la spectaculaire démonstration de boxe offerte aux spectateurs par la jeune Nadia Guenfoud, 18 ans seulement, dans la catégorie des moins de 60 kgs. Précise, intelligente et efficace, Nadia a dominé sa valeureuse adversaire Loriane du Boxing Club Briard. A l’issue de la soirée, la brillante sociétaire du CSQL s’est d’ailleurs vu décerner la prestigieuse Coupe du Meilleur Styliste Julien Teissonnières par le jury composé d’anciens poulains de ce mythique professeur de boxe. Sa compagne d’entraînement Nesserine Semmar a également ébloui le public dans la catégorie des moins de 50 kgs face à l’excellente Alessandra Sery du Boxing Club Varennois.

Nadia Guenfoud, 18 ans, a livré un remarquable combat et remporte avec brio la Coupe du meilleur styliste Julien Teissonnières.

Parmi les autres boxeurs choisyens, on citera aussi, chez les juniors, Mansour Semmar, un poids léger au talent prometteur, auteur d’un combat intense face à Adel Belkebiche de Brie-Comte-Robert aussi. Malgré certaines décisions qui ne reflétaient pas toujours la réalité des combats, les autres élèves de Djamel Rémini,  Abdoul Katinzo, Marouan Benabdallah, Valentin Kervella et Nicola Monteiro n’ont pas démérité. Tandis que les deux poids moyens du club (moins de 75 kgs) Nicolas Chipi et Wilfrid Peteng s’inclinaient avant la limite face à des adversaires coriaces.

 

La Coupe du Meilleur Styliste Julien Teissonnières
Initié par Nasser Negrouche, ancien boxeur amateur international au BC Choisy-le-Roi sur une idée de René Acquaviva, ancien entraîneur de l’Equipe de France de boxe et ex-coach du PSG Boxe, ce nouveau trophée distingue le boxeur dont le comportement sur le ring illustre le style de de boxe jadis enseigné de Julien Teissonnières. Véritable marque de fabrique des boxeurs de Choisy-le-Roi, ce style est aujourd’hui perpétué par Djamel Rémini, l’entraîneur du CSQL. Composé d’anciens champions formés par M. Teissonnières, le jury évalue notamment les critères suivants : l’élégance gestuelle, la précision des touches, la fluidité de la boxe et la variété du jeu défensif.

 

La rédaction de Choisy Boxe

Le Parisien salue le retour de la boxe à Choisy-le-Roi !

1 Mai

La boxe fait son come-back à Choisy-le-Roi !

8 Avr

Affiche-boxe-Choisy-OKC’est une première depuis 20 ans. La dernière soirée de boxe organisée par un club local (hors événements du Comité du Val-de-Marne) remonte à l’époque où le regretté Daniel Péraud, ancien président du Boxing Club de Choisy-le-Roi, était encore aux manettes. C’était à la fin des années 90.
Samedi 28 avril 2018, Djamel Rémini, ex-sociétaire du BC Choisy-le-Roi, aujourd’hui à la tête de sa propre salle, le CSQL section Boxe, réconcilie la ville avec le Noble Art. L’ancien protégé de Julien Teissonnières, poids léger au style spectaculaire, propose un savoureux plateau pugilistique composé de 12 combats amateurs dont 2 féminins.  Issus des meilleurs clubs de Paris et sa banlieue, les combattants devraient assurer le spectacle sur le carré magique. Premier coup de gong à 20h, mais arrivée conseillée à 19h30 (restauration sur place). « C’est une véritable fierté de pouvoir organiser un tel événement à Choisy-le-Roi, dans le gymnase où j’ai accompli la quasi totalité de ma carrière. Je tiens à remercier la municipalité de son soutien : c’est grâce à l’appui du maire, M.Didier Guillaume et de l’Adjoint aux Sports, M.Hassan Aoummis que ce projet a pu voir le jour. Je me souviens encore avec nostalgie de ces grandes soirées de boxe que Monsieur Teissonnières avait organisées au début des années 80. C’étaient de grands événements populaires qui fédéraient tous les habitants autour de leurs boxeurs, soudaient les gens dans de belles valeurs sportives. Notre club, à l’époque, jouissait d’un grand prestige au niveau national et même international… », confie Djamel Rémini, trop modeste pour rappeler qu’il était lui-même l’une des vedettes du club.

Une escrime du poing reconnaissable entre mille !

Héritier naturel de Julien Teissonnières, entraîneur mythique du BC Choisy-le-Roi pendant un demi-siècle, Djamel perpétue avec passion son enseignement d’une boxe toute en finesse, en mobilité et en précision. Une escrime du poing reconnaissable entre mille et qui signe avec élégance le style de son école de boxe. « C’est un art qui demande beaucoup de travail et de patience pour approcher la perfection. La boxe a certes évolué mais les fondamentaux restent les mêmes pour faire un champion ». La perfection, Julien Teissonnières l’avait atteinte à travers son légendaire poulain Loucif Hamani, merveilleux poids moyen de classe mondiale, au style enchanteur qui faisait rêver les puristes du Noble Art et fascinait le Tout-Paris qui accourait à chacune de ses sorties. La prodigieuse vista d’Hamani aura influencé toute une génération de jeunes boxeurs qui ont trouvé en lui un modèle inspiré et inspirant. Secondé par l’excellent coach Lounis Gueddouche, lui-même ancien licencié du BC Choisy-le-Roi, Djamel reste fidèle à cette belle boxe qui fait plus appel à l’intelligence et la stratégie qu’à la force brute.

Un prestige à reconquérir

Rémini ring

Djamel Rémini, un entraîneur passionné !

Parmi les autres boxeurs de génie qui ont porté haut les couleurs de la municipalité sur les rings, on peut citer Guitry Bananier, Omar Zenasni, Idir Negrouche, Gérard Teissonnières, Bruno Mini, Khaled Lasbeur, Madjid Izaouène, Hamid Magdoud, Mohamed Chebab, Frédéric Djefal, les frères Debah, Philippe Wintousky, Mustapha Belkaïd, El Habib Benkouider, Benziane, Djaouani, Madani Medjani, Germain Djida, Sims Acolatse, Aglas, Mohamed Medjahed, Hassan Fekih Ali, Daniel Masson, Aude Manbolé, Salah Ouhab, Laurent Montgermont, Pascal Peraud… Pour ne citer qu’eux… Sous la direction de Monsieur Teissonnières, la ville de Choisy-le-Roi brillait sur tous les rings de France et de Navarre. Le club municipal était même décrit comme « l’une des écoles de boxe les plus redoutées de France » dans un article du journal L’Equipe consacré aux grands clubs français. « Il est certain que nous avons un prestige à reconquérir… Choisy et la boxe, c’est une belle histoire et notre ambition est d’en écrire encore quelques belles pages », conclut Djamel Rémini.

Nasser NEGROUCHE

error: Content is protected !!